Mamma Maria de Serena Giuliano

Vous rêvez d’aller en Italie mais ce n’est pas possible pour le moment ? Installez-vous confortablement et évadez-vous le temps de cette lecture, au bar Mamma Maria !

Éditions Cherche Midi – 240 pages

Résumé : « Ciao, Sofia, qu’est-ce que je te sers ? Comme d’habitude ? Et j’ajoute un cornetto, parce qu’il faut manger, ma fille !
– Oui, merci, Maria. »
Je m’installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que je suis de retour en Italie. J’aime bien travailler au son des tasses qui s’entrechoquent. Et, au Mamma Maria, j’ai toujours de la compagnie. Il y a ceux qui viennent tuer le temps. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les ados qui sirotent un soda, monsieur le curé, et, surtout, mes partenaires de scopa.
Ici, on vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude ou écouter Celentano. Moi, je viens pour me persuader que j’ai bien fait de quitter Paris… et l’autre abruti.
Il fait quand même meilleur ici.
Et puis, on cherche aussi à profiter de la bonne humeur (ou non) de Maria, qui mène, comme une mamma, tout ce petit monde à la baguette.
Bref, j’ai enfin retrouvé mon village paisible.
Enfin, paisible jusqu’au jour où…


Lire Mamma Maria c’est prendre un billet pour l’Italie. C’est s’imprégné de l’ambiance chaleureuse, de l’odeur du café chaud, du soleil, du bruit des klaxons et de la dolce vita. C’est vouloir déguster des pâtes à l’italienne, du spritz et du limoncello. C’est une vraie bouffée d’air méditerranéen le long de la côte Almalfitaine. C’est aussi l’occasion d’aborder un sujet sensible que je vous laisse découvrir.

Lorsque l’on rentre chez Mamma Maria, on s’y sent chez soi et on a envie d’y rester. A travers ce roman, Serena Giuliano nous offre une petite partie de son pays natal. Elle nous donne envie de faire notre valise et de partir le découvrir !

Je ne vous en dis pas trop pour ne pas vous dévoiler les péripéties que vous allez suivre mais je peux vous assurer que vous serez dépaysé !

Un grand merci à Benoît du Cherche Midi qui m’a permis de découvrir cette histoire solaire et remplie d’humanité et d’assister à un brunch mémorable ❤️

Serena nous a dit hier lors de son brunch de lancement : « Pour ceux qui ne l’ont pas lu j’espère que vous voyagerez et que vous vous sentirez chez vous dans ce petit bar plein d’humanité » ❣️


Alors, ça vous dit ce petit voyage ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s